Définition : Bronze Animalier - Antiquaires La Maison de Cristal
54483
page-template,page-template-full_width,page-template-full_width-php,page,page-id-54483,page-child,parent-pageid-53955,ajax_fade,page_not_loaded,,select-theme-ver-2.5,smooth_scroll,wpb-js-composer js-comp-ver-5.5.4,vc_responsive
 

Définition : Bronze Animalier

Le bronze animalier est une sculpture de bronze représentant un animal isolé ou un groupe d’animaux. La pratique de représentation d’animaux se retrouve depuis l’Antiquité qu’il s’agisse d’animaux sauvages comme les lions ou les ours à Rome ou d’animaux domestiques comme les chiens ou le taureau. Le bronze animalier connaît toutefois un essor fulgurant au XIXe siècle. Cette époque représente en effet l’âge d’or du bronze animalier.

Les grands maîtres du bronze animalier

  • Antoine-Louis Barye (1795-1875) : artiste à l’origine du renouvellement du genre à son époque, Barye observe les animaux du jardin des plantes pour créer des bronzes brûlant de véracité. Il représente de nombreux tigres, des lions et des rhinocéros qui sont appréciés du grand public et dans les salons de Louis-Philippe. Il privilégie les petits formats qui font de ses œuvres un objet de collection réputé.

 

  • Pierre-Jules Mène (1810-1879) : Disciple de Barye, il exerce avec un style plus classique et choisit des animaux plus pacifiques tels que les chevaux ou les biches.

 

  • Rembrandt Bugatti (1885-1916) : Les œuvres de Bugatti possèdent un réalisme saisissant, il reste toutefois méconnu de son vivant.

 

  • François Pompon (1855-1933) : Il propose des bronzes animaliers au style épuré et pur. Le terme « japonisant » est souvent rattaché à son œuvre.

Le bronze animalier au XIXe siècle

Le XIXe siècle est marqué par un engouement très important pour la statuaire. Le bronze animalier n’échappe pas à celui-ci bien au contraire. À partir du Salon de 1833 durant lequel Antoine-Louis Barye présente une pièce époustouflante de réalisme, Lion écrasant un serpent, la petite statuaire et notamment les bronzes animaliers connaissent un succès grandissant auprès du public, bien qu’ils soient dénigrés par les critiques du Salon. Ce succès grandissant marquera de manière durable la production tant au XIXe qu’au XXe siècles durant lesquels de nombreux artistes se sont illustrés dans ce genre.

Reconnaître le bronze

Le bronze est un alliage notamment utilisé dans l’art. Il est composé à 80% de cuivre puis d’autres matériaux tel que le zinc, l’aluminium ou le plomb. Le bronze est une matière relativement facile à manier. Il existe toutefois des imitations telle que la régule qui est beaucoup moins facile à utiliser.

Les zones de patines et leur coloration permettent pour un œil averti, d’identifier le matériau ainsi que l’époque de réalisation de la sculpture.

Bronze-animaler

Toutes nos définitions autour des antiquités