Définition : Écritoire- Antiquaires La Maison de Cristal
54515
page-template,page-template-full_width,page-template-full_width-php,page,page-id-54515,page-child,parent-pageid-53955,ajax_fade,page_not_loaded,,select-theme-ver-2.5,smooth_scroll,wpb-js-composer js-comp-ver-5.5.4,vc_responsive
 

Définition : Écritoire

Une écritoire comprend tous les éléments nécessaires à l’écriture. Bien que datant de plus de 3000 ans avant Jésus-Christ, l’écriture s’exerçait à cette époque sur des tablettes en argile ne nécessitant pas de support particulier. C’est avec la diffusion du papier en Europe à partir du XIe siècle, que la nécessité d’avoir un support rigide se fait sentir pour compenser le caractère souple de la feuille. Les évolutions des styles et des conditions d’écriture, ainsi que les améliorations du matériel d’écriture même influent largement sur la production d’écritoires.

Caractéristiques des écritoires

Il convient ainsi de distinguer les supports qui servent d’écritoire au cours de l’histoire.

 

  • Le pupitre : Il correspond généralement à une tablette de bois simple et légèrement inclinée. Ce type d’objet est souvent très élémentaire, sans décor. Il se réduit à sa fonction, ce qui en fait une antiquité peu recherchée par les collectionneurs et amateurs d’objets anciens.

 

  • L’écritoire : Il s’agit d’un petit meuble travaillé en bois comme un coffre permettant de renfermer le matériel nécessaire à l’écriture. C’est un objet destiné à être transporté, il convient donc qu’il soit relativement léger. Un système de cordelette peut être présent afin de transporter plus facilement l’écritoire.

 

  • L’écritoire à poser : Souvent considérée comme l’ancêtre du bureau, cette petite boîte était conçue pour reposer sur une table.

 

  • Le coffre même est souvent composée en deux parties : celle avant, comprenant le support d’écriture et celle située à l’arrière incluant le matériel d’écriture. Ce deuxième compartiment est refermé par un couvercle. La facture, souvent beaucoup plus luxueuse que les deux précédents types, peut constituer de véritables objets d’art alliant bois précieux et prouesses de marqueterie. Ces écritoires sont extrêmement recherchées par les férus d’antiquités.

 

  • L’écritoire sur pieds : Pour ce type d’écritoire, le coffre comprenant le nécessaire pour l’écriture est rattaché de manière permanente à son support. Le support peut correspondre à quatre pieds ou à une petite commode permettant d’augmenter les capacités de rangement de ce meuble. L’écritoire sur pieds peut posséder une facture tout aussi soignée que l’écritoire à poser. Dans sa forme, il se rapproche du bureau à pente.

 

  • L’écritoire-encrier : Associant les fonctionnalités de l’écritoire, une écritoire-encrier comprend un ou deux encriers protégés par un couvercle ainsi que des supports à plume. Plus tard, l’écritoire-encrier servira de modèle au plumier utilisé par tant d’élèves.

Toutes nos définitions autour des antiquités