Définition : Lampe Bouillotte - Antiquaires La Maison de Cristal
54466
page-template,page-template-full_width,page-template-full_width-php,page,page-id-54466,page-child,parent-pageid-53955,ajax_fade,page_not_loaded,,select-theme-ver-2.5,smooth_scroll,wpb-js-composer js-comp-ver-5.5.4,vc_responsive
 

Définition : Lampe Bouillotte

Une lampe bouillotte est conçue pour être utilisée en intérieur. Il s’agit d’un luminaire mobile, le plus souvent de petite taille. Son principe d’utilisation est très simple et permet de moduler l’intensité de la luminosité en faisant coulisser son abat-jour sur la hauteur de la lampe.

Une lampe bouillotte est composée :

 

  • D’une base, c’est le socle qui apporte sa stabilité à la lampe. Le plus souvent, cette base est en forme de coupelle.

 

  • D’un corps de lampe. Il peut être composé de deux ou trois bras de lumière.

 

  • D’une tige centrale à laquelle l’abat-jour sera fixé.

 

  • De l’abat-jour, il peut être en tôle peinte notamment. Une vis de serrage permet d’ajuster sa hauteur par rapport à la tige centrale.
Lampe-bouillotte-définition

Origine du nom

Ce type de lampe tient son nom de la petite table bouillotte sur laquelle elle était déposée à l’origine. Elle fait son apparition au XVIIIe siècle sous le règne de Louis XVI. Elle reste très en vogue sous l’Empire et sa production perdure tout au long du XIXe siècle. Aujourd’hui, ce type de lampe est recherché pour aménager un intérieur et notamment éclairer un bureau.

Formes

La principale distinction entre les différentes formes de lampe bouillotte provient de sa taille et de sa malléabilité. Les lampes bouillottes qui ne comportent qu’une seule lumière sont, en effet, plus légères et peuvent donc être déplacées plus facilement. Afin de conserver la lumière au centre de la lampe, le système de coulisse peut être excentré. Ces petites lampes bouillottes se rapprochent des bougeoirs à mains avec une boucle de maintien au niveau de la base. Les grandes lampes bouillottes dont la taille peut être supérieure à 80 centimètres sont garnies de plusieurs feux. Leur nombre peut aller jusqu’à cinq.

Styles

  • Style Louis XVI : La base de la lampe peut être en vannerie ou représenter un buste. Les bras de lumières forment un S et le décor est composé de feuilles d’acanthes et de courbes homogènes. Les bougeoirs sont souvent façonnés en colonnes cannelées. Ces lampes bouillottes sont le plus souvent en bronze.

 

  • Style Empire : La base se simplifie en un disque ou une coupelle uniforme. Les abat-jours peuvent être peints en doré de feuilles de laurier ou d’olivier. La couronne de laurier ou l’aigle surmontent la tige.

 

  • Style XIXe : Le XIXe siècle reprendra en grande partie le style Empire en ajoutant des éléments éclectiques comme des volutes ou des frises à l’antique. À partir du milieu du siècle, des lampes bouillottes, copies des styles précédents mais électrifiées, sont commercialisées.

Toutes nos définitions autour des antiquités