Définition : Scriban- Antiquaires La Maison de Cristal
54561
page-template,page-template-full_width,page-template-full_width-php,page,page-id-54561,page-child,parent-pageid-53955,ajax_fade,page_not_loaded,,select-theme-ver-2.5,smooth_scroll,wpb-js-composer js-comp-ver-5.5.4,vc_responsive
 

Définition : Scriban

Le scriban est un meuble proche du secrétaire dont la fonction est double. Il sert à la fois comme meuble pour écrire grâce à sa partie similaire à un pupitre, mais aussi au rangement de documents. Le scriban est originaire d’Europe septentrionale. La fabrication de scribans débute ainsi aux Pays-Bas et également, en Angleterre.

Composition

Un scriban est toujours conçu en plusieurs parties :

 

  • La partie pupitre sert de reposoir et permet à l’utilisateur d’écrire sur un pan légèrement incliné.
  • La partie rangement peut être composée d’une petite commode à tiroirs, d’une armoire à vantaux ou d’une combinaison des deux.

 

Au fil du temps, les dimensions ainsi que la composition des scribans évoluent. Certains modèles comprennent ainsi une bibliothèque surmontant la partie pupitre du meuble alors que d’autres modèles sont assimilés à des buffets dans la lignée directe des meubles de port.

Comme de nombreux meubles qui renferment des documents personnels, les scribans sont équipés de trappes et de tiroirs secrets permettant ainsi d’écarter des regards indiscrets certains objets ou écrits.

Scriban-def

Étymologie

Le terme scriban est dérivé du néerlandais schrijfbank, signifiant « pupitre ». Le mot néerlandais reprend les deux termes « écriture » et « banque », que nous pourrions également appeler « table », et reflètent ainsi de manière précise la fonctionnalité du scriban.

Matériaux et techniques

Les scribans anciens sont le plus souvent travaillés en bois. Noyer, chêne ou encore acajou, sont utilisés afin de créer des meubles aux teintes variées.

La marqueterie, consistant en un assemblage de bois précieux afin de créer des motifs et apposé sur de la menuiserie, a également marqué profondément la production des scribans. Ainsi les créateurs des scribans russes, néerlandais et français du XVIIIe siècles renouvellent la production en construisant des pièces faisant preuve de prouesses dans cette technique.

Meuble de port

Au XVIIe et XIXe siècles, avec le développement du commerce international, de nouvelles essences de bois provenant des colonies sont utilisées pour la production de meubles. Ces meubles en bois exotiques ou en bois précieux sont appelés « meubles de port » selon le mode d’acheminement du matériau requis pour la construction. À cette époque, de nombreuses commodes-bureaux apparentées à des scribans sont créées.

L’acajou, l’ébène et le palissandre font par exemple partie de ces bois exotiques en provenance d’Amérique centrale ou du Sud et qui sont utilisés pour fabriquer des meubles de port.

Toutes nos définitions autour des antiquités