Signature Legras - Antiquaires La Maison de Cristal
53816
page-template,page-template-full_width,page-template-full_width-php,page,page-id-53816,page-child,parent-pageid-53365,ajax_fade,page_not_loaded,,select-theme-ver-2.5,smooth_scroll,wpb-js-composer js-comp-ver-5.5.4,vc_responsive
 

Signature Legras

Tout comme Daum, Baccarat et Lalique, Legras est une référence en matière de travail artistique du verre et du cristal. Très connu pour ses vases, l’ensemble des créations de Théodore Legras s’inscrivent dans le mouvement artistique de l’Art Nouveau. L’industrialisation et l’évolution des techniques ont permis à la manufacture Legras d’exceller dans ce domaine et d’obtenir un titre important lors de l’Exposition Universelle de Paris en 1900. Célèbre référence dans le domaine de la production de vases en cristal, la verrerie Legras a mis fin à sa production à la suite de la seconde guerre mondiale.

La verrerie Legras, un arrêt brutal

Initiée par François Théodore Legras, un célèbre maître-verrier lorrain, la manufacture Legras figure parmi les grands noms de la cristallerie française.

 

Alors qu’il était âgé de 20 ans, Théodore Legras a vu sa carrière démarrer suite à ses diverses expériences dans la verrerie de son département natal, les Vosges. C’est grâce à ces expériences que sa passion pour la verrerie s’est développée. Soif d’apprendre et d’exceller dans ce domaine, c’est à l’âge de 25 ans qu’il quitte le foyer familial pour aller s’installer à Paris, afin d’y travailler à la verrerie de la Plaine Saint-Denis en tant que commis de nuit. (En effet, les fours qui servaient dans les cristalleries ne pouvaient jamais s’arrêter)

 

L’année 1867 fut marquée par deux heureux évènements. Tout d’abord, il rencontra une couturière Elise Constance Broissard qui devint sa femme et ensuite, il fut nommer Directeur de la verrerie de la Plaine Saint-Denis où il travaillait auparavant.

C’est au cours des années 1888 et 1889 que le succès de la verrerie de la Plaine Saint-Denis a décollé grâce à leur catalogue extrêmement varié. L’industrialisation et l’amélioration des outils a permis à la verrerie Legras de se moderniser et d’étendre son domaine d’activité. Grâce à cette modernisation des outils, le domaine d’activité s’est étendu jusqu’aux domaines de la pharmacie, de la chimie, du façonnage des services de table en verre et de toutes sortes d’objets en verre : vases, jardinières, coupes…

Au fur et à mesure des années, la verrerie Legras a décidé de centrer ses créations vers le domaine de la faune, de la flore et des paysages de forêts. Le succès grandissant de la verrerie Legras lui a permis de se faire une place au sein de la fondation de l’Art nouveau aux côtés des célèbres verriers comme Lalique, Daum et Gallé.

La première guerre mondiale, la mort de Theodore Legras et de son neveu Charles qui avait repris l’activité annoncent la fin imminente de la verrerie Legras. La célèbre fabrique sera par la suite rachetée par l’entreprise française Boussois-Souchon-Neuvesel, spécialisée dans la fabrication de verre. L’actuel BSN continuera à fabriquer sous le la marque Legras avant de céder l’activité au célèbre parfumeur François Coty pour en faire la Verrerie et Cristallerie des Quatres Chemins. C’est au cours de la seconde guerre mondiale, que la Verrerie et Cristallerie des Quatres Chemins sera détruite et par conséquent mettra fin à son activité.

 

Utilisée pour authentifier les pièces issues de la fabrique Legras, la signature n’est pas présente sur la totalité des œuvres. Il existe toutefois quelques astuces pour vous assurer de l’authenticité de vos objets Legras.

La signature Legras : l’authenticité garantie !

Comme expliqué précédemment, la totalité des œuvres Legras ne sont pas signées, il n’est donc pas toujours évident de déceler leur authenticité.

 

Tout d’abord il est important de savoir que la production Legras a débuté en 1883 et s’est terminée suite au rachat de la marque par la Verrerie et Cristallerie des Quatres Chemins en 1928. En conséquence, si l’on vous indique que votre objet date de 1935 et que c’est un Legras, il n’est évidemment pas possible. Également, les vases Legras sont souvent émaillés, gravés, peints et décorés et s’inscrivent dans le mouvement artistique de l’Art Nouveau.

D’autre part, les signatures de Legras se déclinent sous différentes formes :

Avant 1909 la signature se présentait sous trois formes différentes :

  • La signature la plus courante pour les vases est “Legras”.
  • La signature “L” suivi de “Saint-Denis” est également très populaire à cette époque.
  • La dernière signature que l’on retrouve avant 1909 est Montjoye L-C ou encore Montjoye L et C

A partir de 1909, les signatures se multiplient, voici les plus fréquentes d’entres-elles :

  • Suite à la reprise de son neveu, Charles, la signature a évoluée en devenant “Legras Cie St-Denis” ou encore “Sargel, “JEM” ou “Leg”.
  • On peut également retrouver “St Denis”, “Legras SD” ou encore “Sargel SD” ou bien “Pantin”.

Aujourd’hui on dénombre près de 20 signatures différentes pour la fabrique Legras.

Pour vous assurer de l’authenticité de votre vase ou d’autres pièces en cristal, il est préférable de contacter un spécialiste de ce domaine qui pourra l’estimer votre bien en fonction de critères bien spécifiques. Par leur expérience et leurs connaissances des différents manufactures, La Maison de Cristal située à Uccle vous propose un service d’estimations. Nos experts se feront un plaisir de justifier de la valeur de vos objets en se basant sur des critères précis qu’ils sauront vous expliquer. Pour cela, n’hésitez pas à nous contacter au 32 (0)353 28 23 ou à nous rendre visite à notre magasin situé 725 Chaussée de Saint-Job à Uccle.